Bienvenue sur le site du monastère des dominicaines de Lourdes!

 

Juin

17 juin

Prier le Rosaire
avec des saints espagnols

Mystère douloureux

L’Agonie (Saint Pierre d'Alcantara)

La sueur de Jésus devint comme des caillots de sang tombant sur la terre (Lc 22,44).

Considérez attentivement ce bon Maître, dans ce mystère si douloureux. Là, il se représente tous les tourments qu'il va souffrir; il voit de la manière la plus distincte les douleurs si cruelles que l'on prépare au plus délicat de tous les corps; il voit tous les péchés du monde pour lesquels il souffrait. À cette vue, son âme est brisée par de telles angoisses, ses sens, son organisation si délicate, reçoivent une secousse si profonde, que les forces et toute l'harmonie de ce corps en demeurent troublées. Cette chair bénie s'ouvre de toutes parts, donne un libre passage au sang qui, de tous les membres, coule en telle abondance, qu'il ruisselle jusqu'à terre.

Jésus, Rédempteur tout miséricordieux, soutiens-nous dans notre faiblesse.

 

La Flagellation (Saint Pierre d'Alcantara)

Pilate prit Jésus et il le fit fouetter (Jn 19,1).

Entre, ô mon âme, entre en esprit dans le prétoire de Pilate. Prépare-toi à répandre des larmes, car il en faut, et beaucoup, pour ce que tu vas voir et entendre. Regarde comme ces cruels et vils bourreaux attachent ce saint corps à une colonne, afin de pouvoir le blesser à plaisir, là où ils voudraient, et de la manière qu'ils voudraient. Vois combien était seul le Seigneur des anges au milieu de si cruels bourreaux, n'ayant ni protecteurs, ni défenseurs qui se déclarent pour lui, ne rencontrant pas même des yeux dans lesquels il puisse lire un sentiment de compassion.

Jésus très miséricordieux, lave nos péchés!

 

Le Couronnement d’épines (Saint Pierre d'Alcantara)

Les soldats tressant une couronne avec des épines, la placèrent sur la tête de Jésus (Jn 19,2).

Vois ton doux Maître abandonné de ses disciples, poursuivi par les Juifs, servant de jouet aux soldats, méprisé des pontifes, renvoyé avec dédain par un roi inique, accusé injustement, et destitué de tout appui humain. Ne considérez point cela comme une chose passée, mais comme présente, non comme une douleur étrangère, mais comme votre propre douleur. Mettez-vous vous-même à la place de celui qui souffre, et faites-vous une idée de ce que l'on vous ferait souffrir si, à un endroit aussi sensible que la tête, on enfonçait des épines nombreuses et aiguës qui pénétrassent jusqu'aux os.

Jésus, agneau innocent, aie pitié de nous pécheurs.

 

Le Portement de croix (Saint Pierre d'Alcantara)

Portant lui-même la croix, Jésus sortit vers le lieu dit du Crâne (Jn 19,17).

L'innocent Isaac s'achemine vers le lieu du sacrifice avec ce fardeau si accablant sur ses épaules si affaiblies. Une grande multitude le suit; là sont aussi plusieurs pieuses femmes qui l'accompagnent de leurs larmes. Et qui aurait pu ne pas verser des pleurs à la vue du Roi des anges gravissant la montagne du Calvaire avec une charge si pesante, les genoux tremblants, le corps incliné, les yeux modestes, le visage ensanglanté, avec cette guirlande à la tête, au milieu de ces honteuses clameurs et de ces vociférations que l'on proférait contre lui?

Jésus, vainqueur de la mort et des enfers, délivre-nous de tout tourment.

 

Le crucifiement et la mort de Jésus (Saint Pierre d'Alcantara)

Lorsqu'ils vinrent au lieu appelé Calvaire, ils le crucifièrent là ainsi que les malfaiteurs (Luc 23,33).

Considère, ô mon âme, comment le Seigneur fut attaché à la croix avec des clous, et la douleur qu'il devait ressentir pendant qu'on faisait entrer ces clous si forts et si acérés dans les plus sensibles et les plus délicates parties du corps le plus délicat qui fut jamais. Considère aussi le martyre que devait endurer la Vierge, quand elle voyait de ses yeux, qu'elle entendait de ses oreilles, ces coups cruels et redoublés qui tombaient sur ces membres divins; car il est vrai de dire que ces mêmes clous qui perçaient les mains du Fils, perçaient en même temps le cœur de la Mère.

Jésus, roi des martyrs, nous te prions pour les chrétiens persécutés au Moyen-Orient.

10 juin

Prier le Rosaire
avec des saints espagnols

Mystère lumineux

Le Baptême (Sainte Thérèse d'Avila)

Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie (Lc 2, 49).

Lorsque Jésus Christ, votre Fils, fut baptisé, vous avez fait entendre une voix du ciel qui proclama que vous preniez en lui vos délices. Lui serions-nous égaux pour que vous vous plaisiez en nous comme en lui? Ô miséricorde incompréhensible, ô faveur infiniment élevée au-dessus de nos mérites! Et après cela, misérables que nous sommes, nous oublions toutes ces grâces! Ô mon Dieu, vous qui savez tout, souvenez-vous au moins de l'excès de notre misère, et regardez avec des yeux de compassion notre lâcheté et notre faiblesse.

Jésus, perle pure, purifie-nous selon ta miséricorde.

 

Cana (Saint Jean de la Croix)

Sa mère dit à ceux qui servaient: «Tout ce qu’il vous dira, faites-le» (Jn 2, 5).

Dites-lui que je languis, que je souffre et que je meurs. Dans ce vers l'âme ne fait qu'exposer sa nécessité et sa peine au Bien-Aimé; l'amour qui est discret ne se préoccupe pas de demander ce qui lui manque ou ce qu'il désire, il expose simplement sa nécessité et laisse au Bien-Aimé le soin de faire ce qu'il voudra. Telle a été l'attitude de la Bienheureuse Vierge Marie aux noces de Cana.

Jésus, trésor incorruptible, donne à notre monde les grâces dont il a besoin.

 

L’Annonce du Royaume (Bienheureux Jean d'Avila)

L'Esprit du Seigneur est sur moi; il m'a oint pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé proclamer aux captifs la liberté (Lc 4,18).

De même que le Christ pendant cette vie mortelle opérait de grandes guérisons et répandait sa miséricorde dans le corps de ceux qui avaient besoin de lui et l'appelaient, de même Le Saint-Esprit, ce Maître et Consolateur opère ces œuvres spirituelles dans les âmes où il demeure et se trouve en union de grâce. Il guérit les boiteux, il fait que les sourds entendent, il donne la vue aux aveugles, il ramène les égarés, il enseigne aux ignorants, il console les affligés, il encourage les faibles.

Jésus notre pasteur, donne-nous le courage d'annoncer ta Parole pour fortifier l'espérance du monde.

 

La Transfiguration (Vénérable Louis de Grenade)

Moïse et Élie, apparus dans la gloire, parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem (Lc 9, 30-31).

Au milieu de la gloire qui l'environne, le Sauveur s'entretient des souffrances qui lui sont réservées à Jérusalem, pour vous apprendre le but réel des faveurs divines, et les sentiments et les desseins qu'elle doivent inspirer aux serviteurs de Dieu. Ces sentiments doivent être un vif désir de souffrir, et de donner leur vie pour un maître qui les traite avec tant de douceur, et qui mérite ce sacrifice et infiniment au-delà.

Jésus, lumière sainte, resplendis en nous  au temps de l'épreuve.

 

L’Eucharistie (Saint Pierre d'Alcantara)

Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui (Jn 6,55).

Le Seigneur voulait laisser à nos âmes un aliment pour les soutenir et les faire vivre, parce qu'elles n'ont pas moins besoin de nourriture pour vivre d'une vie spirituelle, que le corps pour vivre d'une vie corporelle. C'est pour ce sujet que ce sage médecin, qui connaissait bien notre faiblesse, institua ce sacrement sous forme de nourriture, afin que la forme même sous laquelle il l'instituait nous déclarât hautement l'effet qu'il opérait, et le besoin qu'en avaient nos âmes, qui ne peuvent pas plus vivre sans ce divin aliment, que le corps sans la nourriture qui lui est propre.

Jésus, pain de vie, rassasie les affamés que nous sommes.

3 juin

Prier le Rosaire
avec des saints espagnols

Mystère joyeux

L’Annonciation (Saint Ignace de Loyola)

L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre (Lc 1, 35).

L’histoire que j’ai à contempler, ce sont les trois personnes divines regardant toute la surface de la terre ou la sphère de l’univers, remplie d’hommes. En les voyant ainsi se perdre, elles décident dans leur éternité que la seconde personne se ferait homme pour sauver le genre humain.

Jésus Sauveur, nous te prions pour tous ceux qui ne connaissent pas le dessein éternel de salut de Dieu.

 

La Visitation (Vénérable Louis de Grenade)

Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée (Lc 1, 39).

Il nous est facile de comprendre la cause de l'empressement de Marie à se rendre auprès de sa cousine. Puisque Dieu met sa gloire à procurer notre salut, il s'ensuit qu'il a le plus vif désir de notre salut et de sa gloire; par conséquent il ne faut pas nous étonner que Marie, poussée par le divin enfant qu'elle portait dans son sein, se soit mise en chemin avec une si grande hâte, afin que le fils d'Elisabeth fût sanctifié, purifié du péché originel, et rempli du Saint-Esprit.

Jésus, douceur du cœur, nous te prions pour les volontaires qui travaillent à créer des passerelles entre pays riches et pays pauvres.

 

La Nativité (Vénérable Louis de Grenade)

Sortez et regardez, filles de Sion, le roi Salomon avec la couronne dont sa mère le couronna au jour de ses noces, au jour de la joie de son cœur (Ct 3, 11).

Venez contempler le véritable Salomon, le pacificateur du ciel et de la terre, non pas le front ceint de la couronne que lui donne son Père en l'engendrant de toute éternité et en lui communiquant sa divinité glorieuse, mais avec cette couronne que lui donna sa Mère quand elle l'enfanta dans le temps et le revêtit de notre humanité. Venez célébrer le jour de ses fiançailles, le jour où il sort de sa chambre nuptiale après s'être uni la nature humaine par des liens si étroits, que ni la vie ni la mort ne sauraient les briser.

Jésus, Seigneur des Seigneurs, nous te louons pour ta venue parmi nous.

La Présentation de Jésus (Saint Jean de la Croix)
Il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël (Lc 2, 25).

Lorsque le vieillard Siméon
Brûlait du désir de le voir,
Il conjurait Dieu de daigner lui permettre
De voir le jour de son arrivée en ce monde.

Ainsi l'Esprit Saint
Au saint vieillard a répondu
Qu'il le verrait avant de mourir.

Qu'alors il verrait la vie
Qui descendrait du ciel
Et qu'il recevrait dans ses mains
Dieu lui-même.

Qu'il le prendrait dans ses bras
Et recevrait ses embrassements.

Jésus, notre consolation, souviens-toi des peuples éprouvés par la violence.

 

Le Recouvrement de Jésus au Temple (Saint Jean de la Croix)

Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père? (Lc 2,49).

Beaucoup souhaiteraient que Dieu veuille toujours ce qu'ils veulent. S'agit-il au contraire de vouloir ce que Dieu veut, les voilà pongés dans la tristesse, tant c'est pour eux difficile de conformer leur volonté à la volonté de Dieu. Aussi, dès lors qu'une chose est contraire à leur goût et à leur volonté, ils se figurent qu'elle n'est pas voulue par Dieu. Au contraire, quand une chose leur plaît, ils s'imaginent qu'elle plaît à Dieu. Pour tout dire, ils mesurent Dieu à eux-mêmes, au lieu de s'adapter eux-mêmes à Dieu.

Jésus, Fils de Dieu, préserve notre esprit des mauvais désirs.

 

Le rosaire édité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.
Pour avoir la liste des Rosaires déjà parus sur le site, ...

Cliquez ici !

La face cachée de la vie des moniales

Les médias font connaître l'extérieur de la vie monastique, ce que l'on peut filmer. Mais l'important échappe à la caméra. De quoi s'agit-il?...

Lire la suite

21Libres propos

Des soeurs partagent quelques expériences de la vie quotidienne au monastère...

Lire la suite

Chapelet de sainte Bernadette
(6 dizaines)

La tradition rapporte que lorsque la «Dame» apparut dans la Grotte de Massabielle, ...

Lire la suite

Neuvaine pour demander des vocations

Neuvaine pour les vocations dans notre communauté. Merci de prier avec nous.

Lire la suite

Diaporamas

Vous pouvez regarder quelques diaporamas ...

Lire la suite

Rosaire médité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.

Pour découvrir ce qu'est le rosaire

Cliquez ici!

Neuvaine pour demander un bébé

Neuvaine à Notre-Dame du Prompt-Secours pour demander la naissance d'un bébé par l'intercession de soeur Marie de Nazareth.

Lire la suite